manager tenir la barre

TENIR LA BARRE… Ou être mal barré !

(2eme partie)

Personne ne connaît l’avenir. La crise actuelle nous prouve combien il est particulièrement difficile d’anticiper et donc de décider alors que des évènements imprévus viennent contre carrer vos plans. Si le capitaine du navigue regarde la météo avant de décider s’il prend le large ou reste au port, il n’est pas à l’abri d’un incident (une panne mécanique en plein orage par exemple). Faisons le parallèle avec le manager !

Manager : Décider dans l’incertitude

Avec les informations dont vous disposez, et en qualité de capitaine, vous devez prendre des décisions. Décisions qui ont des conséquences sur votre navire et votre équipage.

D’une part, il est indispensable de transmettre des bonnes indications et consignes, d’expliquer clairement ce qui est attendu pour chaque membre d’équipage sache exactement ce qu’il a à faire. Surtout dans la tempête.

Mais d’autre part, vous devez également adopter la bonne posture, encourager et motiver vos équipes. Il est fort probable que ceux qui vont réussir, sont ceux qui ont établi une relation de confiance et de dialogue avec leur équipage.

Gérez la vague ici et maintenant mais aussi la houle à l’horizon

Sortez de l’urgence urgente !

Les pompiers ont pour mission de sauver des vies. Or, ils ont aussi dans leur journée des rituels et actions programmées : entrainement, formation, débrief collectif, capitalisation de REX, planification, entretien du matériel, actions de prévention, projets, moments de cohésion et de convivialité.

Prenez quelques minutes pour échanger (écouter et discuter) sérieusement avec vos collaborateurs. Un collaborateur en difficulté sur l’immédiat aura du mal à se plonger dans la réflexion d’un projet long terme. Attention de ne pas le mettre en difficulté. Votre rôle est de rassurer et guider.

C’est tout ce que vous aurez préparé en eau calme qui vous aidera à traverser la tempête.

Stabilisez le sentiment d’efficacité personnelle de votre équipage

Redonnez à vos collaborateurs le sentiment de se sentir capable de.

Cherchez des gains rapides, focalisez et célébrez les réussites même petites, reconnaissez les premières victoires, dites bravo et merci…

Partagez les bonnes pratiques et laissez votre collaborateur expliquer son bon plan. Pierre a élaboré pendant le confinement, un fichier Excel qui permet à toute l’équipe de gagner du temps et de travailler à distance avec plus de simplicité ; organisez une Visio d’équipe pendant laquelle Pierre expliquera à ses collègues comment ce fichier fonctionne. Il se sentira valorisé et vous donnez ainsi des signes positifs et encourageants à vos collaborateurs.

Capitalisez et pensez à co construire la suite

Il est nécessaire de tirer des enseignements : ce qu’on a fait, ce qui a été efficace, les difficultés, les erreurs, les solutions. Et d’analyser ce que l’on peut généraliser ou transférer dans d’autres situations. Et si une autre crise survient ? Posez-vous 3 questions :

– que doit on conserver de la période de confinement ?

– que doit-on faire évoluer et adapter à notre nouvelle situation ?

– que doit-on faire revenir à son état initial ?

On juge un marin à sa capacité à affronter les mers déchainées, pas quand il est à l’abri au port.

Lisez la partie 1 de cet article ici.

Pour vous aider, que je vous propose une formation concrète, condensée et impactante pour vous aider à préparer et investir dans l’avenir.

Aidez vos managers à piloter au mieux les prochaines semaines/mois avec leurs équipes, et à tenir le cap !

Cette formation est éligible à la prise en charge 100% par le FNE :

· Demande de subvention au titre du FNE-FORMATION pour les salariés à compléter et à envoyer à la DIRECCTE de votre région (na.fne-formation@direccte.gouv.fr) accompagnée de la fiche pédagogique 

HARDY COACHING

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *