manager et coacher ses équipes

En cette période de relance de l’activité, je vous propose ce point sur les 4 types de manager que je peux observer.

Toutefois, chacun ayant son propre parcours, ses propres bagages, il n’y a aucun jugement ; le rôle du manager est de guider et faire grandir ses collaborateurs, y compris lors des périodes de tempête. C’est aussi le rôle des RH d’équiper les managers et de développer leurs compétences.

1. L’Evitant

Il fait preuve d’apathie, comme si rien ne s’était passé par peur d’aborder les vrais sujets. L’évitant fuit le terrain des ressentis ou des émotions. De même, il ne prend pas en compte les inquiétudes ni les individualités, et n’ose pas s’intéresser sincèrement à ses collaborateurs. Il reste vague sur les perspectives d’avenir, les sujets qu’il ne maîtrise pas.

Résultat, aux yeux de son équipe, l’évitant va passer pour un manager lâche et va perdre leur confiance. Et on ne peut pas compter sur lui dans les situations délicates.

2. L’Intrusif

Ce manager fait preuve de sympathie et aborde des sujets intimes qui n’ont rien à voir avec le travail. En effet, il questionne sur les inquiétudes, les émotions, le quotidien de ses collaborateurs, jusqu’à violer les limites de la vie privée.

Certes, le manager intrusif passe pour un gentil ; mais aussi pour un manager qui pose des questions déplacées et provoquera de la gêne dans son équipe. Au final, ses collaborateurs chercheront à éviter sa curiosité.

3. L’Agressif

A l’inverse, l’agressif fait preuve d’antipathie. Il discrédite ou nie les difficultés vécues en demandant une orientation sur la seule performance. Egalement, il s’attache à challenger ses équipes sur les objectifs immédiats. Ainsi, il ne perd pas de temps avec les ressentis ou les inquiétudes individuelles. Seul le résultat semble compter.

Résultat, le manager agressif va passer pour un manager brutal et sera méprisé par son équipe.

4. Le Sensemaker

Ce manager cherche à restaurer le bien-être et la performance, afin de reconstruire après une crise. Ainsi, pour renforcer les ressources, il accompagne et guide son équipe autour de 3 principes: l’écoute des ressentis, la signification, la direction. Quelle est sa posture pour donner du sens ?

  • Partager la singularité du vécu de chacun,
  • Apprendre et aider à apprendre de la crise, adapter pour s’améliorer
  • Capitaliser les apprentissages et la plasticité dont chacun a su faire preuve
  • Expliquer ses décisions, ses interrogations avec humilité, authenticité et transparence
  • Agir et faire agir en expérimentant

Au final, en créant un collectif de travail bienveillant, coopératif et solidaire, il permet le développement de la capacité d’adaptation de chacun. De plus, ses équipes lui font confiance car il assume.

Thomas Edison « Je n’ai jamais échoué, j’ai identifié 10000 façons qui ne marchaient pas »

Développez votre style de management, votre leadership ! Et découvrez nos formations et accompagnement coaching.

HARDY COACHING

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *