coaching generation y millennials hardy coaching

La génération dite millennials (aussi appelée génération Y est née entre 1983 et 1996) constituera la moitié de la main-d’œuvre mondiale d’ici l’année prochaine. De plus, elle occupe déjà des fonctions managériales. Mais vous êtes-vous déjà demandé quels sont leurs besoins et attentes?

Il apparaît que cette génération a besoin d’opportunités d’évolution de carrière et de possibilités de développement de ses compétences. Le coaching serait la clé de l’engagement des millennials.

Les conditions essentielles à l’engagement et à la motivation des millennials seraient les suivantes:

–  Mon travail a du sens, j’ai un impact positif dans l’entreprise et pour la société en général, j’adhère à la culture de l’entreprise.

– Le management est davantage collaboratif et participatif plutôt que hiérarchique, directif et contrôlant;

– Je reçois des signes de reconnaissance et mon manager sait me faire des Feedbacks

– Je continue d’apprendre régulièrement de façon innovante et concrète; mon travail me permet de me développer

– J’ai la possibilité de combiner harmonieusement vie privée et professionnelle.

Donner du sens au travail et transmettre la culture de l’entreprise

Les jeunes managers veulent que leur travail soit significatif et enrichissant.

Il est essentiel que les managers d’aujourd’hui partagent avec nos millenials la vision de l’entreprise ; ils ont besoin en effet de la comprendre dans son ensemble, d’identifier le rôle qu’ils y occupent. C’est, en effet ,la condition minimale pour parvenir à susciter l’enthousiasme autour du projet commun.

À titre individuel, les millennials s’interrogeront sur leur impact sur le monde. Leur entreprise est-elle en adéquation avec leurs valeurs? La culture de l’entreprise doit être alignée avec les valeurs et aspirations de nos millenials. Ce sera donc la base pour bâtir une cohésion.

Les millennials veulent un «coach», pas un «boss»

Les entreprises qui ont commencé à saisir ce besoin ont adopté un style de management basé sur l’engagement et la participation ; donc moins sur le contrôle. Et les millennials recherchent des leaders accessibles et avec lequel ils peuvent communiquer, échanger, à la fois des succès et des échecs.

Par conséquent, il est essentiel d’aborder cette génération avec l’attitude «coach». Cette posture leur permettra d’apprendre et de se développer, d’explorer de nouvelles pistes, d’être innovant et créatif. Le tout au profit de la croissance de l’entreprise et de leur évolution permanente face au contexte économique et concurrentiel.

Donner du feedback et de la reconnaissance

Le millennial a besoin de feedback fréquent. En effet, il est en attente d’explications sur ce qui va bien et ce qu’il peut améliorer. Et c’est cette posture de « manager coach » qui va lui permettre, en offrant de la disponibilité, de l’écoute, et de construire la confiance pas à pas.

Le feedback est un art qui s’apprend. Donner un feedback constructif à un collaborateur, mettre en avant les points positifs accompagnés des pistes d’améliorations est un bon début. Mais l’encourager à définir les mesures concrètes pour améliorer sa performance est un pas supplémentaire.

Le coaching de développement professionnel et personnel

Le millennial a envie de réfléchir sur lui-même. En effet, il aspire à mieux se connaître pour se remettre en question et développer de nouvelles compétences pour continuer à progresser. Par conséquent, mentoring et coaching sont deux types d’approches qui séduisent cette population.

De plus, les millennials commencent à investir des fonctions managériales. Donc, il est primordial de les préparer à déployer ces responsabilités. Ainsi, le coaching est l’approche la plus adéquate pour les aider à développer leurs compétences pour devenir les futurs « manager coach » de demain.

Les millennials et l’équilibre vie professionnelle – vie personnelle

Aujourd’hui, les entreprises réfléchissent de plus en plus aux solutions de flexibilité du travail. Et accompagner nos millennials par du coaching leur permet d’avoir leur propre réflexion autour de la gestion des priorités, de la gestion du stress notamment.

En quoi le coaching peut aider les millennials ?

Proposer du coaching à cette génération de millennials est une véritable stratégie d’attraction et de fidélisation de vos nouveaux collaborateurs.

Mais c’est aussi une opportunité de développement de nouvelles compétences, et de formation des futurs « managers coachs » de demain.

Le coaching n’est pas réservé à l’élite ou aux grands leaders ; demain se prépare aujourd’hui…

RAPPEL :

La génération X est née entre le milieu des années 60 et la fin des années 70. Si les parents de cette génération dite « sacrifiée » fondaient leurs espoirs sur la réussite grâce à l’école, elle est arrivée sur un marché du travail plombé, le spectre du sida et des situations famiales de plus en plus marquées par le divorce.

Si vous êtes né entre 1977 et 1983, vous êtes un xennial. Votre enfance et adolescence ont été marquées par le walkman et les K7, et vous avez découvert internet en devenant adulte.

Les millénnials (génération Y) est la première à grandir avec internet, l’ordinateur et les jeux vidéo. Ils sont dans le présentisme, l’immédiateté, pas dans le plaisir différé. Constamment sollicités par le monde virtuel, ils sont là et ailleurs à la fois.

La génération Z est née depuis 1995. Ce sont les zappeurs, dont l’oeil est connecté avec le pouce sur l’écran de leur smartphone. Leur rapidité de décision est en lien avec les émotions.

HARDY COACHING

Une réponse à “LE COACHING ET L’ENGAGEMENT DES MILLENNIALS”

  1. Article très juste Cécile ! Merci. Les générations se suivent mais n’ont pas les mêmes besoins. Aujourd’hui, pour attirer fidéliser et fédérer des x, des y ou des z, les organisations doivent mettre à plat leur organisation et repenser leur marque et leur offre RH : revoir leur management, leur gestion des Ressources Humaines et leur communication. Se remettre en question c’est évoluer et s adapter. Dans une entreprise un cadre a autant besoin de formation et de développement personnel qu’un technicien ou que son collègue ouvrier. L employabilite est une responsabilité pour l employeur et c est chaque individu qui peut devenir acteur avec du coaching et un parcours adapté de développement des compétences. Les millénials comme les autres ont des besoins individuels à satisfaire pour envisager contribuer à la performance collective.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *