absenteisme et performance

Vous souhaitez augmenter la performance de votre entreprise ! Connaissez-vous la large palette de solutions pour combattre l’absentéisme, fléau qui pèse lourd financièrement ?

Il existe une large gamme d’outils et de services pour prévenir les risques d’absence, ou encore accompagner les salariés au retour à l’emploi. Des mesures en faveur de la performance de l’entreprise.

Pour inciter leurs salariés à prendre soin d’eux et donc, à ne pas tomber malades, la plupart des entreprises ont compris qu’elles avaient un rôle à jouer. Or, certaines n’attendent même pas d’être confrontées à un fort taux d’absentéisme et décident d’agir en amont.

Sans compter que les nouvelles générations, attendent de leur entreprise de pouvoir concilier vie personnelle et professionnelle, par exemple. Ce qui passe souvent par des services complémentaires.

C’est ainsi que, progressivement, on est passé du principe de prévention des risques à la notion de qualité de vie au travail. La QVT est devenue un ingrédient essentiel dans l’entreprise. Elle influence donc la performance de l’entreprise. Avec CAPI Consult, nous accompagnons chaque jour nos clients en ce sens.

S’il existe une large palette de solutions, il faut toutefois observer trois règles :

Avant tout, l’implication de toutes les parties prenantes doit être réelle. Pour que le dispositif fonctionne, il doit bénéficier de l’appui de la direction, des ressources humaines, des représentants du personnel et des salariés.

Ensuite, les solutions instaurées doivent être largement communiquées. La démarche de QVT et de prévention de l’absentéisme doit être participative et impliquer l’ensemble des salariés, de façon équitable. Et la communication est primordiale. Sans oublier qu’il est également important de valoriser l’existant.

Enfin, les actions doivent s’inscrire dans le temps. Loin d’un one shot, il est nécessaire de bâtir un programme dans la durée, relayé régulièrement par des messages internes. De plus, au-delà de l’explication du contenu des solutions déployées, il est important d’en valoriser concrètement les effets dans le temps.

Voici quelques exemples pour vous inspirer.

1/ Mettre en place des ateliers

En lien avec la santé mais aussi le mieux-être : comme par exemple des ateliers sur l’arrêt de la cigarette, sur l’alimentation saine, mais aussi le manque de sommeil qui nuit gravement à la santé, ou la gestion des émotions au travail.

Pensez également à la réflexologie, aux gestes et postures, etc… EOS Concept vous guidera pour construire votre atelier.

Bien sûr, ces ateliers se dérouleront pendant le temps de travail.

2/ Penser au confort des salariés

Travailler dans de mauvaises conditions pénalise la productivité et augmente l’absentéisme. Et cela passe souvent par des détails : ergonomie, aménagements de confort du poste, vêtements de travail, …

3/ Soigner le cadre de travail

L’environnement de travail a également son importance : bruit, luminosité, matériaux utilisés, équipement et confort des salles de pause ou déjeuner. Personnellement, je travaille avec un archisensorialiste ESI Concept.

4/ Offrir des avantages financiers

Si vous ne pouvez pas offrir de sport sur place, alors proposez un abonnement à un club de gym, du yoga, de la relaxation ou à un service de vélos partagés, de co voiturage : en effet, tout est bon pour inciter les salariés à arrêter de fumer ou à pratiquer une activité physique.

On observe aussi de plus en plus de services en conciergerie : un outil incroyable, qui rend service et a un impact direct sur l’absentéisme.

5/ Optimiser la prise en charge des médecines douces

Effectivement, l’entreprise peut choisir son contrat collectif de complémentaire santé afin de supprimer ou de réduire le reste à charge des consultations auprès d’un ostéopathe, naturopathe, d’un sophrologue par exemple.

6/ Proposer un coaching personnalisé aux populations à risques

Pour les salariés identifiés par le médecin du travail ou les RH, un coaching personnalisé permet aux bénéficiaires de prendre conscience de ce qui peut les limiter, se reconnecter avec leurs ressources, ou en trouver de nouvelles pour atteindre les objectifs fixés et être acteur de la performance. Comme par exemple, la baisse de la consommation de tabac ou médicaments, la pratique d’exercices physiques, une amélioration de leurs relations inter professionnelles, faciliter une évolution de poste, …

7/ Développer le télétravail

Mais en tenant compte des individualités (avantages et freins) : distance maison-boulot, situation familiale, environnement favorable au travail à domicile, travail en équipe, préférences individuelles, …

8/ Aider les aidants

Compte tenu du vieillissement de la population, on observe que de plus en plus de salariés doivent s’absenter (en moyenne 16 jours par an) pour accompagner leurs proches. Non seulement il est important de prendre en compte ces exigences familiales, mais vous pouvez aussi faciliter l’accès de ses salariés aidants à des ateliers d’information sur les aides sociales et celles proposés par les organismes d’assurance.

9/ Accompagner le retour à l’emploi

Au-delà de six mois d’arrêt, certaines situations imposent un accompagnement personnalisé au retour à l’emploi : coaching professionnel, une aide à la reconversion professionnelle, …

Et sans oublier bien entendu le retour à l’emploi pour raisons médicales ; je pense notamment au cancer et autres maladies qui impactent à la fois le salarié concerné, mais également l’équipe dans laquelle il revient et où rien ne sera jamais plus comme avant… En effet, faciliter ce retour se construit en amont et avec les acteurs concernés. La QVT et la cohésion d’équipe sont des gages de performance de l’entreprise.

HARDYCOACHING

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *