hardycoaching burn-out

Vous craignez l’idée de gérer l’après burn-out ?

Vous vous sentez montré(e) du doigt lorsque vous retournez travailler après un burn-out ? Vos collègues, votre supérieur vous considèrent comme fragile ?

NON, les personnes touchées par un burn-out ne sont pas plus faibles ; au contraire…

Le burn-out, qu’est-ce que c’est ?

Même si ce mal semble tomber dans la « tendance », il n’en est pas moins réel et de plus en plus fréquent. C’est une vraie question de santé publique.

Epuisement auquel on attribue des causes professionnelles, il s’accompagne également d’un épuisement d’un point de vue privé. En effet, les personnes le plus souvent touchées par le burn-out ne connaissent pas leurs limites ou ne s’en accordent pas. En effet, ne pas savoir dire non, accepter beaucoup trop, encaisser encore et encore sans mot dire, et être dans la perfection ; voici quelques facteurs favorables. Les professionnels s’accordent à dire que ce sont souvent les meilleurs éléments de l’entreprise qui sont touchés. Et non pas les plus faibles !

Longue période de stress et de pression, sur le fil en permanence, plus moyen de débrancher, c’est le cercle vicieux. Et tout devient source de tension, au bureau comme à la maison.

Puis un jour, le corps lâche ! Il vous avait sûrement déjà prévenu auparavant ; mal à l’estomac, maux de tête, mal de dos ou de cou, etc… Mais vous n’avez pas voulu entendre, trop préoccupé(e) par le boulot.

Maintenant, vous êtes sans énergie, incapable de continuer. Même les petites choses vous semblent insurmontables. Et bien sûr, vous vous remettez en question !

On peut guérir du burn-out : il faut savoir prendre le temps de la reconstruction. Et ne pas brûler l’énergie au fur et à mesure que vous en regagnez.

 

Retourner au boulot après un burn-out

Sortir d’un burn-out vous rend plus fort ! A condition d’en faire les apprentissages nécessaires. Sinon, ce sera une rechute assurée.

Malheureusement, quand vous retournerez au boulot, les choses n’auront surement pas changées. Pourtant, si les entreprises prenaient la peine d’analyser et de comprendre pour traiter le problème de fond, elles auraient beaucoup à y gagner. Et les employés gagneraient eux aussi en qualité de vie au travail et donc en motivation. Bref, nous n’en sommes malheureusement pas là. Il est plus facile aujourd’hui de faire l’autruche.

Mais vous aurez appris à identifier vos sources de stress, à prendre du recul et à mieux réagir face aux situations. Donc, fini le sens du sacrifice et de la perfection. Désormais, vous serez au centre de vos priorités. En effet, vous avez pris conscience de ce qui est bon ou pas pour vous. Tout comme vous savez faire des ajustements avec vous-même pour ne plus retomber dans vos travers. Enfin, vous connaissez vos limites, vous avez appris à dire non, à demander du soutien.

Bref, le burn-out, aussi douloureux soit-il, est l’occasion de faire connaissance avec soi-même, de se reconnecter avec ses ressources, pour finalement se réinventer autrement…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *