QVT hardycoaching

 

La QVT (qualité de vie au travail) est devenue un sujet phare des dirigeants.

Ils courent après des méthodes, des outils, des actions à mettre en place au sein des entreprises pour marketer l’épanouissement des salariés : ptits dej, cours de yoga, after, … le tout relayé sur les réseaux sociaux. Ils multiplient les stratégies afin d’attirer et fidéliser les talents. En oubliant parfois l’authenticité de l’action.

 

En effet, aujourd’hui, le profil « salarié » a changé. L’entreprise devient « libérée ». Les collaborateurs cherchent l’épanouissement au travail avec bien souvent comme crédo « liberté = épanouissement ». C’est d’ailleurs ce qui fait qu’une majorité de jeunes qui sortent des études cherchent à passer immédiatement par la case auto-entrepreneur plutôt que de chercher la stabilité du CDI. Conscients qu’ils ont la chance de pouvoir se laisser cette liberté, que leurs parents n’avaient pas.

 

Et si la QVT c’était vous ?

Au-delà de tout ce qui nous est proposé sur le marché de la QVT, avez-vous déjà pensé que vous, chef d’entreprise, êtes le chef d’orchestre du bonheur au travail ?

Vous êtes la clef principale de l’épanouissement de vos équipes, le moteur de vos collaborateurs.

Votre humeur influe au quotidien, vos échecs et vos réussites aussi. L’ensemble de ce qui vous représente fédère (ou pas) vos équipes. On parle aussi d’intelligence émotionnelle.

Il faut repenser votre rôle de chef d’entreprise comme un chef d’orchestre irait aux répétitions avec ses musiciens pour donner le tempo.

Nul ne sait jouer de manière innée dans un groupe sans quelques ajustements.

Ce sont souvent les autres que nous mettons en cause : pas suffisamment rapides, pas assez souples/adaptables, pas faciles à manager. Mais avez-vous pensé que vous étiez peut-être difficile à suivre ? qu’il existe un manque de transparence sur les objectifs de l’entreprise ? que votre quotidien personnel empiète sur la vie de l’entreprise ?

 

En qualité de coach, j’ai la chance d’avoir les deux visions. Celle du chef d’entreprise qui aimerait plus de rapidité, qu’il y ait plus de talents, qu’il soit compris en un regard. Puis il y a celle des équipes qui parlent avant tout de l’adhésion aux valeurs du dirigeant, de la vision à moyen/ long terme de l’entreprise, de leur engagement au travail.

 

Il n’y a pas plus fidèle qu’un salarié qui est accompagné au quotidien par un manager, dirigeant bienveillant, et ayant compris que pour faire grandir son entreprise, il faut d’abord faire grandir ses équipes.

Parce que la réussite d’une entreprise est avant tout une réussite collective, fédérer ses équipes en impliquant, sécurisant et en offrant un minimum de liberté, voilà l’avenir et le succès de nos entreprises.

 

En résumé, se soucier de la QVT est essentielle en 2018, mais l’honnêteté de la démarche l’est davantage.

 

Une réponse à “La Qualité de Vie au Travail, facteur de succès”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *